Le guide de votre bien-être à domicile

Magnétothérapie

Les effets de la magnétothérapie

boussole

© Tobias Machhaus - Fotolia.com

Si la question de la thérapie par les aimants est encore controversée, certains effets ont été néanmoins constatés aussi bien sur des symptômes physiques que sur des troubles psychologiques. Attention cependant à approcher la discipline avec prudence.
  1. La magnétothérapie agissant sur la physiologie
  2. Les effets psychologiques de la magnétothérapie
  3. Contre-indications à l’usage des aimants

La magnétothérapie agissant sur la physiologie

Il a été constaté à maintes reprises que l’utilisation d’aimants permet de réduire des ½dèmes. Dans certains cas de fracture, certains thérapeutes ont la conviction que le magnétisme activerait la recalcification en accélérant la soudure osseuse. Cela serait particulièrement efficace pour les os longs comme le tibia, le péroné, le radius ou le cubitus. Les aimants sont parfois utilisés également pour soulager les articulations au niveau des genoux et de la main (plus particulièrement des doigts). Le pôle Sud des aimants aurait un effet calmant. Le pôle Nord aurait pour sa part des vertus décontractantes : il peut ainsi détendre des raideurs musculaires et dénouer des tensions dans le dos ou dans la nuque. Certaines études ont récemment démontré des effets positifs de la thérapie par les aimants dans le traitement de l’ostéoporose, des tendinites, de la constipation liée à la malade de Parkinson mais aussi du ronflement. La magnétothérapie aurait également un intérêt particulier sur les lésions de la moelle épinière et de façon générale sur les douleurs consécutives à une opération chirurgicale. Les aimants pourraient agir assez efficacement sur les troubles respiratoires tels que l’asthme. Contrairement à certaines idées avancées parfois, il a été démontré que la magnétothérapie n’avait aucun effet sur les traumatismes du périnée suivant un accouchement, pas plus que sur l’éjaculation précoce.

Les effets psychologiques de la magnétothérapie

Les aimants sont considérés comme des outils permettant de canaliser et de gérer le stress. La magnétothérapie est particulièrement répandue dans le traitement des troubles du sommeil. Les produits magnétiques utilisés dans la literie via les matelas, les oreillers, les couettes et autres traversins seraient en premier lieu un rempart très efficace contre les agressions invisibles que nous font subir les appareils électroménagers de notre quotidien. Les téléviseurs en standby ou les ordinateurs en veille perturbent notre métabolisme et peuvent être à l’origine d’une fatigue très importante si nous y sommes longtemps et intensément exposés. Au-delà du bienfait d’un environnement magnétique du sommeil, des chercheurs ont constaté une amélioration de la qualité du sommeil lorsque l’on utilise ce type de literie. Le stress accumulé au fil de la journée est mieux évacué, les énergies des aimants sont apaisantes et réparatrices.

Contre-indications à l’usage des aimants

Les différentes études réalisées sur l’usage de la magnétothérapie n’ont pas révélé d’effets secondaires majeurs. Néanmoins, certains symptômes assez gênants ont été parfois rapportés. Quand les aimants sont placés près de l’artère carotide par exemple, certains patients ont été pris de vertiges. Si les aimants sont placés à même le corps pendant plus d’une journée (à l’exception des poignets ou des chevilles), il arrive également que la personne qui les porte ait des étourdissements. Au-delà de ces signes un peu inquiétants, de petits hématomes ou des rougeurs légères peuvent apparaître. Les patients peuvent aussi ressentir une irritation à l’endroit où les aimants ont été appliqués. Toujours très subjectives et parfois même suggestives, certaines réactions renvoient à une augmentation de la douleur normalement ciblée ou à un échauffement de la région située entre les aimants. Il est difficile de faire la part des choses entre les réels effets physiques et le ressenti psychologique. Chez les personnes qui souffrent de troubles importants du système immunitaire, mieux vaut s’abstenir d’avoir recours à la magnétothérapie : aucune étude suffisamment poussée n’a été menée sur ces questions. Le principe de précaution doit s’appliquer. Il en va de même pour les pathologies relevant de troubles de l’appareil digestif, de dysfonctionnements hépatiques ou rénaux, ou encore dans le traitement de l’impuissance. Consultez toujours un médecin avant de vous essayer à la thérapie par les aimants. Les médecins de l’école occidentale vous diront la plupart du temps que ça ne sert à rien, mais que si ça peut vous rassurer, pourquoi ne pas essayer. Par contre s’ils craignent pour votre santé au regard de vos antécédents personnels et de votre profil particulier, ils vous déconseilleront formellement et à raison l’usage de cette thérapie complémentaire. Dans tous les cas, il existe des contre-indications reconnues pour certaines personnes. Tout d’abord, les porteurs de stimulateur cardiaque aussi appelé pacemaker, doivent toujours se tenir à distance des aimants ou toutes autres sources magnétiques susceptibles de dérégler leur appareillage. Attention donc également pour les proches de personnes portant un stimulateur : le champ électromagnétique émis depuis une personne peut constituer un risque pour la personne équipée de ce type de d’appareil. Notez par ailleurs, que les champs électromagnétiques des aimants peuvent dilater les vaisseaux sanguins, cela peut influer sur l’efficacité des différents patchs et autres timbres cutanés (anti-tabac, contraceptif…). Les personnes souffrant de troubles de la circulation sanguine ne doivent donc pas non plus porter d’aimants, afin d’éviter des hémorragies par exemple. Retenez toujours que la magnétothérapie peut être une pratique complémentaire ou préventive, mais elle ne doit surtout pas être une alternative aux médecines reconnues et dont l’efficacité est éprouvée.